BannPPE

 

Mesures EDF et Enedis TAD, garde enfant, code ...

Mesures EDF

Concernant les présences sur site

=> Le maintien du travail à distance reste la priorité

=> Les salariés qui en expriment le besoin peuvent venir sur site 1 jour par semaine au maximum, en accord avec leur management.

=> Pour les salariés venant + d'1 jour sur site, une justification est absolument nécessaire et doit correspondre aux principes fixés par la DCO, à savoir non-autonomie sur le poste de travail ; non accès à internet ; situations de RPS.  Je vous préconise d'être vigilant sur la justification à apporter et à bien communiquer avec le salarié pour qu'il sache à quel titre la possibilité de venir plus d'1 jour sur site lui est donnée. Le reporting sur le teams est plus que jamais nécessaire en amont de la présence sur site.

=> Les salariés devant se déplacer dans le cadre professionnel au-delà de 10 kms doivent être munis d'un justificatif de déplacement professionnel établi par l'employeur

=> Les réunions à distance demeurent systématisées

=> Les formations doivent être tenues en distanciel, à l'exception de celles pour lesquelles la présence sur site est indispensable. Un contrôle sera fait sur ce point avec Nicolas Lecomte et ses équipes. La vigilance sera renforcée : salle aux dimensions adaptées au nombre de salariés présents ; distanciation respectée ; port du masque ; aération régulière de l'espace.

=> Les visites clients sont toujours possibles sous réserve qu’elles respectent les dispositions de la fiche réflexe « déplacements clients ».

Concernant la garde d'enfants

​​​​​=> le dispositif du Groupe pour accompagner les situations de fermeture d'écoles est maintenu (présenté en CSE le 1er octobre dernier) ;

=> le travail à distance, éventuellement aménagé, reste la priorité.

=> Lorsque l'adaptation du télétravail se révèle insuffisante, il existe des alternatives à l'absence (partage éventuel de la contrainte au sein de la famille (par le conjoint notamment), garde extérieure, accompagnements financiers...).

=> Le dispositif d'aide financière à la garde d'enfant est prolongé pour répondre aux situations de fermeture de classes ou d'écoles et aux frais de garde supplémentaires qui en découlent : 100% des frais supplémentaires sont remboursés aux salariés.

=> Si malgré ces dispositionsil n'y a pas d'autres solutions qu'une absenceun équilibre entre absence autorisée (code U2) et prise de congés sera recherché dans le cadre d'un dialogue avec votre responsable. Ce code U2 est utilisable pour l'ensemble des salariés, à l'exception des cadres au forfait Jours.

=> Pour les situations de salariés étant cas contacts (ou COVID asymptomatiques) au sein de leur foyer et ayant des enfants : les dispositions « garde d'enfants » telles que prévues ci-dessus s'appliquent. L'arrêt maladie n'est pas justifié dans ce cas : dans le cas où la CPAM propose un arrêt maladie au salarié, il convient de rappeler que cette disposition ne s'applique pas puisque tous nos salariés sont éligibles au télétravail.

Concernant les congés de printemps

=> Les congés planifiés ne seront pas annulés mais compte tenu du décalage des vacances scolaires prévues en S16 et S17 vers la S15 et S16, la possibilité de reprogrammer les congés planifiés sur la période des vacances scolaires est à voir avec chaque salarié, en fonction des contraintes de service et en lien avec les consignes Métier.

 

Mesures Enedis

Consignes Enedis faisant suite aux annonces gouvernementales

· TAD généralisé

· Attestation obligatoire uniquement pendant couvre-feu et pour les trajets au-delà de 10km

· Fermeture des crèches, écoles, collèges et lycées pour 3 semaines :

o   A partir du 5 avril : cours à distance (au domicile) pour les primaires, collèges et lycées

o   A partir du 12 avril : 2 semaines de congés scolaires simultanées pour les 3 zones (1)

o   A partir du 26 avril : reprise en classe pour les maternelles et primaires – cours à distance (domicile pour les collèges et lycées)

o   A partir du 3 mai : retour en classe pour les collèges et lycées

Compte tenu des mesures déjà en place au sein d’Enedis, notre prescrit interne pour garantir la santé et la sécurité de tous est maintenu :

· L’ensemble de nos activités se poursuivent et nos sites restent ouverts ;

· Pour toutes les activités télétravaillables, 5 jours de TAD doivent être la règle, les salariés qui le souhaitent conservent la faculté de venir un jour par semaine sur site en accord avec leur management ;

· Les plans d’actions TAD doivent être établis et suivis ;

· Une attention particulière devra être portée aux pauses méridiennes et aux pauses café car elles constituent la première source de contamination en entreprise aujourd’hui ;

· Les responsables de site veillent à adapter la restauration collective au besoin, dans le cadre strict du respect du protocole sanitaire ;

· Les réunions en présentiel doivent être évitées. Si elles sont nécessaires, elles seront organisées dans le strict respect d’une jauge garantissant les règles de distanciation sociale, avec aération quand c’est possible ;

· Les déplacements inter-régionaux sont limités aux déplacements et formations strictement nécessaires à la poursuite de l’activité avec attestation délivrée par le management ;

· L’application des gestes barrière doit être rigoureusement respectée par chacun ;

· Seules les formations à caractère obligatoire (règlementaires, sécurité, pour assurer l’exercice de nos métiers) sont maintenues en présentiel. Un point d’attention particulier sera apporté sur le covoiturage qui est source de contamination

Concernant plus particulièrement les absences

· RTT è les JRTT doivent être pris normalement dans le cadre des cycles prévus ou déjà planifiés (AIA). Aucun report n’est autorisé ni placement sur le CET.

· CA è Les congés annuels prévus sur la période d’Avril/mai 2021 sont maintenus. Il sera possible de décaler la semaine de congés initialement prévue, au regard du changement de calendrier des vacances scolaires et pour pouvoir assurer la garde des enfants. Ce changement s’effectuera avec accord du manager qui examinera la demande en fonction des nécessités de service.  Le report des congés pour tout autre motif ne sera pas possible.

· U2 è Les fermetures des écoles et crèches interviennent pour une large part sur la période de vacances scolaires, et ce, afin d’en limiter les impacts, en particulier pour les parents. En conséquence, les autorisations d’absence codifiées en U2 n’ont pas vocation à se substituer à la prise de congés initialement prévus par les salariés. Cela équivaut à éviter d’autoriser le code U2 sur les semaines des congés scolaires, semaines 15 et 16.

Ce dispositif ne peut bénéficier qu’à un seul parent par foyer ; le salarié qui sera placé en U2 devra fournir une attestation de l’employeur du/de la conjoint(e) , précisant qu’elle/il ne bénéficie pas d’un dispositif  pour la garde d’enfant et/ou de chômage partiel

Pour rappel : le code U2 impacte l’acquisition des JRTT. 

Le dispositif s’applique aux salariés statutaires et non statutaires d’Enedis: 

o   contraints de garder leurs enfants de moins de 16 ans non autonomes ou en situation de handicap en raison de la fermeture de leur structure d’accueil ; 

o   et dans l’impossibilité de travailler à distance au regard de l’incompatibilité de leur activité professionnelle avec le télétravail ou au regard du manque d’autonomie du/des enfant(s) dont ils ont la charge. 

Les salariés en forfait jours contraints par le nouveau calendrier scolaire (garde d’enfants) devront soit travailler à distance soit prendre des absences.

Pour rappel, la collecte U2 n’est pas autorisée pour les cadres au forfait jours qui disposent d’une autonomie dans l’organisation de leur journée et de la possibilité de travailler à distance.

Le service RH fournira sur demande une attestation employeur si nécessaire pour attester la nécessité pour le salarié de se rendre sur son lieu de travail, son activité ne pouvant être réalisée à distance.

Attestation/justificatif de déplacement

Un(e) salarié(e) de l'entreprise pourrait avoir besoin d’une attestation stipulant que :

-        compte tenu de l’emploi qu’il / elle occupe, sa présence sur leur lieu de travail / chantier est nécessaire,

-        compte tenu de l’emploi qu’il / elle occupe,  le travail à distance n’est pas possible,

-        compte tenu de l’emploi qu’il / elle occupe, il/elle ne bénéficie pas d’une autorisation d’absence pour garde d’enfants ni de chômage partiel.

Le (la) salarié(e) pourrait avoir besoin de cette attestation afin que son/sa conjoint(e) puisse bénéficier d’un dispositif de garde d’enfant.

A l’inverse, pour que le salarié(e) puisse bénéficier d’U2, l'entreprise demande une attestation de la part de l’employeur du/de la conjoint(e).