BannPPE

 

Ce que veut la CGT pour les 6 ans du prochain mandat

Face à la crise économique actuelle accentuée par la crise sanitaire, les salariés et pensionnés statutaires des Industries Électriques et Gazières sont particulièrement bien protégés socialement.

Grâce au Statut des IEG et à l’action de la CGT, votre protection sociale Maladie et Maternité assurée par la CAMIEG y contribue.

En juin, vous élirez à nouveau, vos représentants CGT au Conseil d’Administration de votre caisse de Sécurité sociale.

Ce que veut la CGT pour les 6 ans du prochain mandat :

  • Renforcer la solidarité familiale en couvrant la totalité des familles sans contrainte de plafond de ressources pour les conjoints et les enfants jusqu’à la fin de leurs études.
  • Améliorer les prestations CAMIEG pour limiter la Couverture Supplémentaire Maladie (CSM A et CSM R) aux seules prestations, hors Sécurité sociale, (forfait hospitalier, chambre individuelle...).
  • Améliorer le service rendu aux assurés au téléphone et dans les antennes locales par l’augmentation des effectifs CAMIEG.
  • Augmenter la « prime layette » pour couvrir une part plus importante des frais d’achats liés aux besoins de l’enfant.
  • Renforcer l’autonomie et la gouvernance pour vos élus sur la gestion et l’organisation territoriale, sans l’ingérence constante et le blocage des Ministères et des employeurs.
  • Créer un Fonds Social du régime complémentaire, destiné à venir en aide aux familles confrontées à des restes à charge importants.

 Comment et avec quel argent ?

L’argent existe, il est déjà dans les comptes de la CAMIEG !

La CAMIEG dispose de plusieurs centaines de millions d’euros de réserves : 476 millions d’euros au 31 décembre 2020. Les tutelles et les employeurs freinent la redistribution vers les assurés comme l’exige la CGT.

En 2021, et comme en 2014, le gouvernement a procédé à un « hold-up » de 175 millions d’euros. Avec une taxation sur CSM A et R, les salariés et pensionnés des IEG contribuent 25 fois plus que l’ensemble des Français à la solidarité nationale !

Donner une majorité à la CGT, c’est gagner tous ensemble des droits nouveaux.