BannPPE

 

Le 25 mars : journée de mobilisation pour l’Avenir du Service Public de l’Energie

Grâce aux luttes des travailleurs de l’Energie, mobilisés pour l’avenir de leurs emplois au sein des groupes du secteur énergétique, de plus en plus de voix s’élèvent pour s’opposer au démantèlement des Industries Électriques et Gazières.

Il est nécessaire de maintenir la pression sur les dirigeants de nos entreprises, les élus politiques et le Gouvernement ! Changeons les plans des financiers axés uniquement sur la privatisation de nos secteurs industriels.

Le 25 mars, la nouvelle règlementation RE2020 s’invite dans le débat du Conseil Supérieur de l’Énergie. Cette nouvelle réglementation, si elle restait en l’état, signerait la fin du gaz pour les logements neufs et à terme, la mort programmée de la filière gazière !

Lors des différentes auditions publiques, la FNME-CGT a constaté que les tenants de l’éclatement d’EDF n’ont pas encore renoncé à leur projet Hercule !

La FNME-CGT appelle les agents des Industries Électriques et Gazières à se mobiliser, ce jeudi 25 mars, pour réaffirmer que l’électricité et le gaz sont des biens de première nécessité. Il faut les sortir des marchés financiers afin que ce bien commun soit au service de l’intérêt général et plus des actionnaires.

La FNME-CGT l’affirme : d’autres choix sont possibles pour l’avenir du Service Public de l’Energie. Demain, avec la mise en place du Programme Progressiste de l’Énergie, le Service Public prendrait un tout autre sens.

Ce projet répond aux attentes de tous les usagers, que ce soit les particuliers ou les professionnels.

Ensemble continuons la lutte pour GAGNER un véritable Service Public de l’Energie

Le 25 mars, la FNME-CGT appelle les agents des IEG à une journée de mobilisation sur tous les sites de travail, pour réaffirmer et gagner :

  • Le retrait de l’’abandon du gaz pour les logements neufs (imposé par la nouvelle règlementation RE2020),
  • la NATIONALISATION de l’électricité et du gaz comme réponse aux besoins énergétiques de tous,
  • l’ abandon des réformes en cours dans les groupes énergétiques :
    • - HERCULE chez EDF,
    • - Plan CLAMADIEU chez ENGIE,
    • - Le PSE chez GazelEnergie.