BannPPE

 

FERMETURE DE MELUN ! HERCULE ! CLAMADIEU ! MEME COMBAT ?*

Qu’importe le COVID, le gouvernement et nos différents employeurs de la branche des IEG, n’hésitent pas à dérouler leurs projets, tous destructeurs pour nos entreprises, pour les salariés et les usagers. Pire, il entend profiter du travail à distance, de la distanciation sociale, obstacles à l’unité, aux mobilisations du personnel, pour accélérer ces projets.

Les projets "Hercule" et son cousin gazier "Clamadieu", réduiraient à néant notre modèle d’entreprise intégrée, ainsi que notre service public devenus indispensables.

Qui pourrait encore le croire, les marchés financiers sauveurs d’EDF (lol)

L’ouverture du capital d’EDF puis l’ouverture des marchés avaient déjà cette ambition. Le marché de l’électricité compte beaucoup trop de taxes (un tiers de la facture des particuliers). L’intersyndicale souligne que c’est avant tout par la refondation de la régulation du secteur de l’électricité que l’on confortera le modèle économique permettant à EDF de relever le défi de l’investissement industriel.

Les marchés financiers n’investissent que s’ils ont un retour sur investissement court, sans se préoccuper des valeurs du service public de l’énergie.

Pour la CGT, la solution est de sortir l’énergie du marché (voir PPE). En savoir plus ? => cliquez ici

*Pourquoi le même combat ?

Le projet de fermeture du site de Melun, que vous refusez massivement, n’a pas vu le jour par hasard. Depuis peu, Enedis a transféré le patrimoine immobilier sur les différentes Direction Régionale du groupe, dans le seul but de faire des économies et de remonter ces fonds à la maison mère et aux actionnaires. 

Où est le beau projet PIH (Projet Industriel Humain) annoncé par la Directrice Madame LAIGNEAU ?

A quel moment le H de Humain est pris en considération ?

Le but de cette fermeture est d’économiser 5 000 m2 de locations et d’engendrer un gain de 4 Millions d’euros sur 9 ans, sans compter les disparitions de postes à plus ou moins long terme.

C’est pourquoi sur un appel de plusieurs organisations syndicales, nous vous invitons à vous mobiliser en faisant de 1 à 8 h de grève et rejoindre les différents rassemblements sur sites pour échanger et construire notre avenir.

Rendez-vous, Mardi 19 janvier à 10 h complexe sportif Nelson Mandela