Communiqué de presse, Le 22 mars, les électriciens et gaziers seront en grève




LE 22 MARS, LES ÉNERGÉTICIENS MOBILISÉS POUR LA DÉFENSE DU SERVICE PUBLIC DE L’ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ

La FNME-CGT appelle les électriciens, les gaziers et les pensionnés à faire du 22 mars une grande journée de mobilisation et d’actions pour faire entendre leurs revendications.

Le secteur énergétique d’aujourd’hui subit la libéralisation pilotée par Bruxelles et organisée par les gouvernements successifs. Une déréglementation qui devait régler tous les problèmes ! Verdict en 2018 : ce sont 12 millions de précaires énergétiques en France, une désorganisation complète des secteurs électriques et gaziers et une augmentation croissante des tarifs pour les usagers.

Fermetures de sites de production, ouverture à la concurrence des barrages hydrauliques, fermeture des boutiques donc abandon de la proximité et du lien direct avec les usagers, externalisation des centres d’appels, suppressions massives d’emplois sont les conséquences des politiques menées depuis des décennies.

Face à cette situation, la FNME-CGT ne laissera pas les néolibéraux détruire les services publics de l’électricité et du gaz et, encore moins, faire croire que les droits statutaires et réglementaires des salariés sont la source de tous les problèmes.

La revalorisation des salaires et des pensions sera aussi au cœur de cette mobilisation. Il n’est plus acceptable de constater d’année en année une perte du pouvoir d’achat pour les salariés et les pensionnés.

Le temps est venu de passer à l’offensive pour transformer la société, actuellement pilotée par des technocrates néolibéraux.

Par cette journée de mobilisation, la FNME-CGT souhaite s’inscrire dans la nécessité de faire converger les luttes pour combattre les politiques libérales qui font partout la démonstration de leur inefficacité. Il ne s’agit pas d’une mobilisation en solidarité avec les fonctionnaires ou les cheminots mais bien de construire le « tous ensemble », à partir de nos propres revendications.

Le 22 mars, les électriciens et gaziers seront en grève, interviendront sur leur outil de travail et manifesteront à Paris et dans les territoires pour défendre le service public de l’électricité et du gaz.
 

Pièce(s) jointe(s) à l'article: