3 mois de lutte pour gagner !


Le 28 mars, la FNME-CGT a réuni les secrétaires généraux des syndicats afin de décider de sa stratégie politique et revendicative pour les trois prochains mois. A partir du 3 avril, La FNME-CGT et ses syndicats vont rassembler les salariés pour construire la mobilisation et travailler à la convergence des luttes.
La FNME-CGT et ses syndicats participeront à la mobilisation interprofessionnelle prévue le 19 avril prochain avec l’objectif d’inscrire la mobilisation dans la durée et ce, jusqu’au 28 juin ou à l’obtention de nos revendications.
Il ne s’agit pas de construire une mobilisation de solidarité mais bien pour gagner sur nos revendications :
  • Le bilan de la déréglementation du secteur de l’énergie et la fin de la libéralisation du marché de l’électricité et du gaz ;
  • La structuration de chaque filière énergétique ;
  • L’organisation d’un nouveau service public de l’électricité et du gaz qui réponde à l’intérêt général ;
  • Un statut de l’énergéticien pour l’ensemble des salariés qui travaillent dans le secteur énergétique (avec des salaires, des pensions, des droits syndicaux, des garanties collectives et une protection sociale de haut niveau. Ainsi que des moyens nécessaires pour le bon fonctionnement des activités sociales).
Un nouveau service public de l’électricité et du gaz attaché au statut de l’énergéticien, au moment où s’ouvre un débat public national sur la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie prévu jusqu’à fin juin, c’est possible !
 
La FNME-CGT organisera une conférence de presse le 18 avril pour présenter son projet travaillé avec les salariés.
 
Le cadencement de la stratégie revendicative : Mobilisations et grèves du 3 avril jusqu’au 28 juin avec des temps forts interprofessionnels, tel le 19 avril ainsi que les journées de convergence avec les cheminots et d’autres professions. Il sera travaillé la reconduction de la grève ou des formes d’actions permettant de peser sur l’économie de nos entreprises et du pays et pour s’inscrire dans la durée.
 
Après le 19 avril, la FNME-CGT mobilisera les salariés chaque semaine en conjuguant des journées de grève et des interventions sur l’outil de travail.
 
Pièce(s) jointe(s) à l'article: