Actualités Energies 77

LE COMPTE N’Y EST PAS

Après trois Jeudis de mobilisation, le compte n’y est toujours pas pour les salariés !
 
Malgré l’avancée de 1,9% d’augmentation proposée par les employeurs, qui est pour la CGT une compensation, (compensation de la CSG de 1,7% et 0,2% de SNB), gagnée par la lutte des salariés des IEG, la CGT ne souhaite pas en rester là.
 
La CGT demande 2,8% d’augmentation pour tous les salariés des IEG.

 

Troisième jeudi noir en vue !

Les employeurs ne veulent rien lâcher, nous non plus !

Après deux jeudis noirs qui ont porté leurs fruits, un troisième se présage. On ne peut se contenter des propositions des employeurs !
Les seules propositions faites par les employeurs, suite aux luttes des salariés sur le territoire national, seraient :
  • La compensation de la hausse de la CSG (1,7%)
  • Et 0,2% sur le SNB, soit 1,9% d’augmentation !

 

Des Maux dans le Gaz

Depuis l'ouverture des marchés à la concurrence du Gaz et de l'Electricité en 2004, les élus CGT n'ont eu de cesse de dénoncer et d'alerter les directions sur la détérioration des conditions de travail des agents et celles du réseau, notamment celui du gaz.

Les luttes engagées ce jour commencent à donner des résultats
 
Depuis ce matin bon nombre de salarié.es à l’appel de la CGT ont repris en main leur outil de travail dans une majorité de régions. Depuis plusieurs années, les employeurs font la sourde oreille face à nos revendications sur les mesures salariales et les moyens bénévoles pour nos activités sociales.



 

Tous et toutes dans l’action le 30 novembre

A l’ordre du jour de la Commission Paritaire de Branche du 30 novembre, les employeurs ont inscrit les mesures salariales, la revalorisation des primes et des indemnités, les moyens bénévoles et l’accord sur le dialogue social de branche.

Suite aux mouvements sociaux de 2017, les employeurs nous ont fait comprendre qu’ils ne commettront pas la même erreur concernant le SNB en 2018, même si l’augmentation serait très faible de 0,2 0,3 %. Inutile de dire que la CGT ne l’acceptera pas en l’état.


 

Pages